Fabrice Peyrolles

Designer

Si(s)tèmo

Si(s)tèmo


Si(s)tèmo is a project about exotic invasive plants of Calanques National Parc of Marseille. The ecologists of the parc are lead to extract these plants because they are implied in a mechanism of biodiversity erosion and threaten brittle local species.

Si(s)tèmo comes from two Provençal words, the local language of this territory, « sistèmo », the system and « sitèno » the weed.

Thinking an extractive system of ressources good for the Environment

Si(s)tèmo is approached through the question of the care given to the territory by the extraction of invasive species. The Project is focused on the Natural Environment while usually design is anthropocentric, focused on the human user. Here the point is to integrate in the reflexion the needs of the Natural Environment and rethink the relationship between human and its territory.

The Environment with its invasive species whose the development choke the local species form a biodiversity brought to produce excess raw materials. The ecosystem is not able to counterbalance this vegetal expansion and needs a human intervention to maintain the biodiversity wealth.

Toward a system of principles applied to the Project

The concept considers a system of principles which are applied to the extraction and the processing of raw materials collected in the natural environment. Sourcing, design choices, manufacturing methods and distribution modes are considered in order to to be truly focused on the benefit of bio-diversity and proposing a virtuous and eco-responsible relationship between Human, Territory and Life living in it.

This work is fed with manifold exchanges with ecologists, experts of natural environment, Industrials in manufacturing natural ressources or searchers for specific technological applications.


Agaves - Composite material made of Agave leaves and biobased resin 

Agave - Composite feuilles d'agave séchées et résine bio-sourcée

100% - Chipboard wood made of woody alfalfa using an ancient process without binder (material compostable, voc free)

100% - Aggloméré de bois de luzerne arborescente basé sur un procédé ancien sans utilisant de liants (matière compostable, sans cov


Si(s)tèmo est un projet sur les plantes exotiques invasives du Parc National des Calanques. Les écologues du parc sont amenés à extraire ces plantes car elles sont impliquées dans un mécanisme d'érosion de la biodiversité et menacent des espèces locales fragiles.

Si(s)tèmo est issu de deux mots provençaux « sistèmo » le système et « sitèno » la mauvaise herbe.

Penser un système d'extraction de matières premières bénéfique à l'environnement.

Le projet Si(s)tèmo est abordé par la question du soin porté au milieu naturel via l’extraction des plantes invasives. Le projet est centré sur le milieu naturel. La création par le design a l'habitude de mettre l’humain, utilisateur, au coeur de son interrogation. Ici, il s’agit d'intégrer dans la réflexion les besoins du milieu naturel et les relations entre l’humain et son environnement. Cette posture amène à réfléchir aux structures dans lesquelles le projet s’inscrit, à porter un regard plus global au projet.

Le milieu naturel avec ses plantes invasives dont le développement étouffe les espèces locales constituent une biodiversité amenée à produire de la matière en excès. L'écosystème local incapable de contrebalancer cette expansion végétale a besoin d'une intervention humaine pour maintenir la richesse de sa biodiversité.

Vers un système de relations et de principes appliqués aux différentes phases du projet.

Le concept envisage un système de principes qui s'appliquent au prélèvement et à la transformation des matières issues du milieu naturel. Sourcing, choix de conception, modes de production et de distribution sont reconsidérés afin d'être véritablement centré sur une relation vertueuse et écoresponsable entre l'humain et son milieu naturel.

Le travail d'exploration s'intéresse à la fois aux enjeux écologiques de la conservation des milieux mais aussi aux enjeux de transformation. Ce dernier point passe notamment par une recherche de procédés pour la transformation des matières brutes souvent difficile à exploiter (dimensions aléatoires, tortueuses, etc.). Il intègre notamment une dimension d'écoconception.

Ce travail est alimenté par de nombreux échanges avec des spécialistes du milieux naturel, des industriels de la transformation des ressources naturelles ou des chercheurs pour des applications technologiques spécifiques.


On this page|Sur cette page   Photos : Véronique Huyghe